Cruise FD, premières impressions

J’ai eu le plaisir de recevoir mon cruise FD en fin d’année dernière et je souhaite partager avec vous mes premières impressions sur ce kayak très prometteur.

-Un gabarit et un poids contenu : c’est probablement la première raison pour moi du choix de ce bateau. Je cherchais un kayak plus léger que mes précédents modèles et moins volumineux afin de me faciliter le stockage et le chargement sur le toit de la voiture. Mission accomplie avec le cruise fd : je peux le charger seul sur mes barres de toit sans avoir besoin d’un système particulier, c’est un vrai plus pour moi en terme de rapidité de mise en œuvre pour des sessions courtes. Un autre plus, la partie supérieure du pédalier se démonte facilement pour le transport et permet donc d’alléger encore le bateau pour le chargement.

– stabilité, vitesse et maniabilité au rendez vous : Première surprise sur l’eau, même avec le siège en position haute le kayak est stable. On est pas au niveau d’un coosa HD mais c’est très largement suffisant pour moi car pour avoir les bénéfices du système de pédales on pêche de tout manière plus souvent assis que debout. Ma deuxième excellente surprise : la vitesse du kayak. La coque est bien taillé et le système de pédalier et d’hélice est efficace. Je pense aller au moins aussi vite sinon plus qu’avec une pagaie. Dernier point fort : la maniabilité. Le cruise est très maniable et son gouvernail permet de tourner et de manœuvrer sur des très petits périmètre : un vrai plus sur des rivières étroites ou des zones encombrées pour moi.

– Bon et alors les pédales ? Je n’avais jamais eu de kayak à pédale avant et je suis conquis par ce qu’il apporte. La pêche est vraiment différente, surtout si il y a du courant ou du vent. Le fait de pouvoir stabiliser le bateau, gérer/corriger un dérive avec la canne à la main change complètement la manière de pêcher. Je n’ai pas tester le système anti-collision sur un choc mais il est en tout cas bien pratique sur les accostage. La trappe m’a aussi déjà permis de nettoyer l’hélice d’herbes aquatique et quelques secondes. L’accès à la commande du gouvernail des deux côtés du bateau est simple et pratique

– Aménagement : On ne peut pas tout avoir, on ne trouve pas le niveau d’équipement et de rangement d’un coosa mais cela reste un kayak bien équipé. Il bénéficie d’une trappe sur l’avant identique à celle du coosa pour ranger des élément volumineux et d’une trappe ronde à l’arrière qui permet de ranger du petit matériel. Vous trouverez aussi de chaque côté un élastique pour caler une pagaie, des rails compatibles rammount pour installer des portes cannes par exemple ou un support de sondeur. A ce propos le kayak possède un puit de sonde.

Bref, vous l’aurez compris je suis très content de mes premières sorties avec ce bateau. Je n’ai encore que peu de recul et je ne manquerai donc pas de refaire au cours de la saison des compléments d’informations qui je l’espère seront utiles à certains.
Comme vous le constaterez sur la première photo, il me reste justement de l’aménagement à faire sur le bateau et je ne manquerai pas l’occasion de poster plus de photos à cette occasion. J’ai ajouté aussi deux photos prise sur le salon de Clermont sur le stand Savager’s où le cruise fd a rencontré un grand succès

Comments on “Cruise FD, premières impressions”

No comments, be the first to comment!

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.